Les détecteurs de fumée, comment s’y retrouver ?

le-detecteur-de-fumee

Les détecteurs de fumée sont devenus obligatoires dans tous les logements depuis le 08 mars 2015. Nous avons tous l’engagement d’en installer un à notre domicile, Agencima vous explique quelques points sur ces fameux DAAF, Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée.

Quel est le but de cette loi ?

Établie par un arrêté du 5 février 2013, cette obligation a pour but de diminuer le taux de mortalité causés par les incendies, soit un nombre de 600 à 800 décès par an auxquels viennent se rajouter plus de 10 000 blessés.

Qui doit se charger de l’installation du dispositif ?

C’est au résident d’accomplir l’installation du DAAF dans son propre logement, qu’il en soit propriétaire ou locataire. Cependant, le bailleur se doit de rembourser le matériel à son locataire et de vérifier l’installation correcte de celui-ci.

Qui doit entretenir le détecteur de fumée ?

En cas de propriété, c’est au propriétaire des lieux de s’assurer du bon fonctionnement du dispositif installé.

En  cas de location, c’est au locataire de surveiller que le DAAF fonctionne correctement et à défaut le remplacer en cas de défaillance. Mais le propriétaire se doit de vérifier l’état de marche au moment de l’état des lieux.

En revanche, s’il s’agit d’une location exceptionnelle comme les logements saisonniers, le rôle d’inspection revient au propriétaire lui-même.

Quel est le coût d’un DAAF et comment le choisir ?

Nous retrouvons des détecteurs de fumée dans tous les grands magasins possibles mais il n’est pas toujours évident de choisir le bon.

Dans un premier temps, il est primordial qu’il comporte les mentions CE attestant de sa conformité EN 14 604.

Lorsque ce marquage est notifié, vous pouvez ensuite le choisir en fonction de ses critères et du prix. La moyenne en terme de tarif tourne autour des 15,00 € l’unité. Certains sont plus élevés mais peuvent tenir beaucoup plus longtemps et peuvent être de meilleure qualité.

Où installer son DAAF ?

Le détecteur doit être disposé au plafond, de préférence au milieu de la pièce afin d’être à distance égale des autres murs. Installez votre DAAF à distance des sources de vapeur qui pourraient déclencher le dispositif inutilement.

Informer votre assurance de l’installation du DAAF

Le fait d’informer votre assureur de l’installation d’un détecteur de fumée peut vous réduite votre prime d’assurance.